Nos Règles d’Organisation

La Coopérative Écologique et Sociale regroupe un ensemble de personnes déterminées à construire un projet municipal et communautaire pour Quimper et la communauté de communes QBO.
Sa constitution repose sur le manifeste pour une transition écologique et citoyenne à Kemper et l’agglomération.

Membre de la Coopérative

Est considéré membre de la coopérative citoyenne toute personne signataire de la Charte et des règles d’Organisation résidant sur le territoire de Quimper Bretagne Occidentale.
La qualité de coopératrice, coopérateur se perd par démission. Tout manquement au respect de la charte et des règles peut faire l’objet d’une discussion, médiation, ou exclusion selon l’importance des faits.

Fonctionnement / Organisation

La coopérative fonctionne suivant certains principes :

– Égalité des membres sur la base d’une personne, une voix.

– Respect des principes démocratique et d’exemplarité dans le fonctionnement.

– Parité hommes/femmes.

– Reconnaissance de notre diversité, du pluralisme, du plurilinguisme.

– Bienveillance et écoute mutuelle.

Méthodes d’arbitrage des décisions

C’est le principe du consentement qui sera privilégié (règle du « zéro objection »). Si malgré la qualité des échanges un tel consentement n’est pas atteint, alors on pourra procéder à un vote. Celui-ci devra néanmoins recueillir une majorité à 70 % des exprimés (le total des « oui », ou des « pour », doit être supérieur à 70 % des exprimés). Toute proposition d’action est à considérée comme opportune dès lors qu’elle respecte les valeurs du collectif.

Méthodes de travail pour l’élaboration du programme : Réunions et animations de quartier, réunions publiques, rencontres avec les associations, avec les acteurs économiques, pour nourrir la réflexion des différentes commissions de travail et diffuser nos engagements.

Les commissions (et ateliers) prépareront des propositions programmatiques qui devront être validées par les assemblées plénières, seules souveraines en matière de décisions.

Le fonctionnement municipal et communautaire se fait par compétences. C’est une nécessité de s’y adapter mais nous privilégions une approche des problématiques comme éléments d’un système général, à partir de considérations transversales, afin de donner un sens global à notre action.

Les membres du groupe sont coresponsables des objectifs communs et ont à cœur de les atteindre ensemble dans la bienveillance et l’écoute mutuelle.

Représentation paritaire : 4 porte-paroles (dont au moins un parle breton).

Constitution de la liste

• 1er temps : un vote sans candidat à bulletin secret pour constituer un ensemble-vivier.

• 2e temps : un vote à l’australienne à bulletin secret pour déterminer l’ordonnancement.

• 1 procuration maximum par personne. La procuration doit comporter le nom du-de la mandant-e et celui du-de la mandataire.

Méthodes d’évaluation du travail collectif

Avant les élections et durant le mandat, il est proposé le principe d’un engagement des élus à rester en communication étroite avec la coopérative pendant toute la durée du mandat. De même, les membres de la coopérative s’engagent à continuer à accompagner les élus.

La coopérative citoyenne en plénière peut se séparer d’une personne qui ne respecterait pas la charte sur les mêmes modalités qu’énoncées plus haut. Y compris pour un élu.

Share This